crédit chomeur

Les meilleures options pour souscrire à un crédit pour chômeur

Contracter un crédit pour chômeur est une mince affaire, mais n’est pas impossible. Les banques classiques en Hexagone sont toujours réticentes à donner des prêts aux chômeurs, car ils sont jugés comme un profil risqué. Cependant, comparés aux autres personnes, les chômeurs ont beaucoup besoin de prêts. D’ailleurs, jusqu’à maintenant, aucune loi n’existe interdisant les chômeurs à contracter un prêt à la consommation. Voici trois options pour permettre aux personnes sans emploi de contracter facilement du crédit.

Le prêt entre particuliers : une alternative sécurisée et rapide

Contracter un crédit à la consommation pour un chômeur ne demande pas obligatoirement par le passage chez un établissement bancaire. D’ailleurs, les organismes financiers rechignent souvent pour donner un crédit aux personnes sans emploi, alors qu’elles ont en vraiment besoin. Heureusement, une autre option s’offre aux chômeurs : le prêt entre particuliers.

Pour cela, il suffit de se rendre sur une plateforme en ligne pour être en relation avec des investisseurs. Le business-model de ce type de plateforme se base sur l’économie collaborative. Toutefois, pour sécuriser cette transaction, il faut prendre en considération plusieurs facteurs. Tout d’abord, le prêt en question doit être encadré par un contrat pour l’intérêt des parties prenantes. Méfiez-vous aussi des petites annonces, ainsi que des propositions de crédits se trouvant dans les commentaires des forums. besoin-argent.com serait ravi de vous accompagner dans votre démarché !

La souscription à un crédit chômeur grâce au patrimoine ou à une caution

Comme l’accord d’un crédit se fait souvent avec la vérification de la solvabilité du débiteur, ce processus est totalement impossible dans le cas d’une personne sans emploi. Ainsi, pour contracter un crédit pour chômeur, le bénéficiaire doit offrir à l’établissement bancaire une garantie personnelle, souvent connue sous l’appellation de « caution ». La caution concerne une personne de la famille ou de l’entourage qui assume le remboursement des mensualités à défaut de paiement de la part de l’emprunteur.

Une autre alternative s’offre également aux chômeurs : miser sur sa garantie réelle. La propriété patrimoniale doit obligatoirement être un bien dont le prix est égal à celui du prêt sollicité. Par le biais de cette alternative, la banque peut saisir le bien en question et le vendre en cas de non-paiement. Cette méthode est très efficace pour un crédit affecté.

Le microcrédit : une alternative efficace de la banque

Dans le cas où la banque refuse catégoriquement la demande d’un chômeur, ce dernier peut faire appel à des organismes de microcrédit. Étant donné que ce type de financement est assuré en 50% par les fonds de l’État, le débiteur chômeur a davantage de chance d’y recevoir le fonds nécessaire. À titre d’information, la somme de l’emprunt varie de 300 € à 3 000 €, alors que la durée de remboursement oscille de 6 mois à 3 ans, en fonction de la capacité de remboursement du bénéficiaire.

À l’instar du crédit chômeur donné par la banque, le microcrédit est également assujetti au taux d’intérêt dont le calcul se base sur le dossier d’emprunt. Enfin, un microcrédit ne facture aucun frais de dossier, aucune assurance emprunteur et aucun frais de remboursement anticipé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *